Home      Contact Us      Membres D’ Haiti      Sitemap
Broadcaster Login Tracking Tool
Join Us Now
The Caribbean Broadcast Media Partnership on HIV/AIDS (CBMP)
is an unprecedented coalition of major Caribbean commercial and public broadcast companies.

NOT A MEMBER?
Formulaire d'Adhesion du PMDC
Members

PARTENARIAT DES MEDIAS DE DIFFUSION DE LA CARAIBE SUR LE VIH/SIDA (PMDC)

Coordonné en Haïti par

CENTRE DE COMMUNICATION SUR LE SIDA (CECOSIDA)

 

Centre de Comunication sur le SIDA
80, Ruelle Vaillant
Lalue
Port-au-Prince, Haïti
Tel. : (509)245-8515
Tel.: (509)510-
info@cecosida.org
Caribbean Broadcast Media
Partnership on HIV/AIDS
Suite #8 Beaumont House
Palm Beach, Hastings
Christ Church
Barbados
Tel: (246) 437-0101
Fax: (246) 437-0279
info@cbmphiv.org

HISTORIQUE
Lancé en mai 2006, Le Partenariat des Médias de Diffusion de la Caraïbe sur le VIH/SIDA (PMDC) est une coalition Pan-Caraïbéenne historique de plus de 35 télévisions et radios de la communauté anglophone caraïbéenne, réunies pour fortifier et augmenter l’efficacité de la contribution des médias dans la lutte contre le VIH/SIDA. Le PMDC vise à intégrer tous les pays de la Caraïbe en incluant les canaux de diffusion privés et publics. Le PMDC est la première campagne de presse coordonnée d’éducation publique Pan-caraïbéenne en réponse à la problématique du VIH /SIDA et qui se veut pour le long terme.

Le PMDC est dirigé par un comité de six représentants de médias avec le concours opérationnel de la Fondation Henry J. Kaiser, qui a aidé à concrétiser le projet. La Fondation Ford et la Fondation Elton John pour le SIDA contribuent financièrement au projet

Le PMDC utilise une approche pluridimensionnelle pour véhiculer l’information sur le VIH/SIDA comme les annonces de services publics (APS’s), le traitement du thème VIH/SIDA à travers les différents genres journalistiques (nouvelles, affaires publiques, divertissement) et d’autres sources d’information (websites, SMS, hotlines,etc). Les membres du PMDC s’engagent à diffuser au moins 12 minutes d’information sur les ondes quotidiennement.

En Mars 2007, le PMDC a lancé un nouveau programme couvrant toutes les différentes composantes du programme : AN’N VIV: Lanmou, Pwoteksyon,Respè. AN’N VIV est un programme destiné vers toutes les audiences, mais particulièrement les jeunes, qui doivent faire tous les efforts pour empêcher la propagation du VIH/SIDA.

LE VIH/SIDA DANS LA CARAÏBE (DES FAITS IMPORTANTS)
La Caraïbe est la deuxième région la plus affectée par le VIH/SIDA au monde après L'Afrique sub-saharienne. Le SIDA est la principale cause de décès parmi la population de 15-44 ans dans la région. Il y a une grande variation de ’impact de l’épidémie dans la région basée sur la culture, l’ethnicité et la situation géographique d’un pays. Dans la Caraïbe, le VIH est transmis premièrement par l’hétérosexualité.

Beaucoup de pays ont des programmes locaux de prévention sur le VIH/SIDA qui donnent des informations préventives générales sur la maladie. Cependant, les mythes, superstitions et les informations incorrectes persistent à travers la région.

Les problèmes sociaux jouent un rôle significatif dans la propagation de l’épidémie dans la région avec notamment la stigmatisation et la discrimination envers la communauté homosexuelle ainsi que l’inégalité des sexes. Ces problèmes sociaux créent un cercle vicieux. Les conversations sur le SIDA étant tabous, on ignore l’épidémie et cela accroit les comportements à haut risque qui ont pour conséquence la peur de faire le test de VIH et la peur de découvrir sa séropositivité et en dernier lieu d’être rejetés par la société.

Il y a toujours cette tendance générale que « les autres » peuvent avoir la maladie ou « les mauvaises personnes » ou « cela ne peut ne peut m’arriver ».

PUBLIC CIBLE
Quoique le public-cible soit la population caraïbéenne en général, l’accent particulier est mis sur la jeunesse. Cette campagne permettra de mener une action sur plusieurs générations, mais en se concentrant sur les jeunes en particulier.

FORMATS
La totalité du programme de la campagne- AN’N VIV: Lanmou. Proteksyon. Respè- dispose d’une marque d’identité unique avec un concept global. La campagne vise:

• Les annonces de services publiques diffusées par les réseaux partenaires de télévisions et radios.

• Les productions locales de contenus plus longs sont diffusées à travers les nouvelles, les émissions d’affaires publiques et les émissions d’animation.

• Les droits de reproductions gratuits d’émissions d’autres partenaires.

• Un website personnalisé au public visé et /ou le hotline pour les ressources et informations.

• Les éléments d’une promotion croisée à partir des textes messages sur les téléphones mobiles (disponible en décembre 07)

• Des matériels imprimés.

• Les matériels de marketing parallèle.

DECLARATION DES VALEURS DU PMDC/CECOSIDA

Le PMDC/CECOSIDA et la campagne AN’N VIV vise à promouvoir le respect mutuel pour tous les êtres humains en général et pour les personnes qui vivent avec le VIH/SIDA en particulier. LE PMDC/CECOSIDA ne tolère aucun acte de stigmatisation et de discrimination. Notre objectif est de permettre que des points de vues divers soient discutées avec respect. Les contributions qui ne respectent pas des individus ou des groupes seront enlevées de cet espace dans le but de renforcer nos efforts pour changer les attitudes stigmatisantes et discriminatopires. Toute contribution irrespectueuse, offensante ne reflète pas les points de vue de PMDC/CECOSIDA et ne sera pas supportée par le partenariat.

MESSAGES DE BASE SUR LE VIH/SIDA

Réduire la stigmatisation
La stigmatisation et la discrimination sont des problèmes dans la lutte contre l’épidémie du VIH/SIDA dans la Caraïbe. Les normes sociales jouent un rôle déterminant dans la prévention et le traitement dans la région. Comme résultat de la stigmatisation et de la discrimination:

• Les gens ont peur de faire le test de dépistage du VIH.

• Les gens vivant avec le VIH ont peur de révéler leur séropositivité

• Les gens ont peur d’introduire l’utilisation de méthodes contraceptives dans leurs relations par peur d’être rejetés par leur partenaire.

• Les gens ont peur d’acheter des condoms dans les pharmacies avoisinantes et boutiques par crainte de jugement de la communauté.

• Les jeunes ont peur d’aborder ces sujets avec leurs parents ou professeurs par crainte d’être jugés.

• Il y a un manque d’intériorisation de la maladie comme un problème qui affecte tout le monde

Protection
La protection consiste à faire des choix conscients et à prendre décisions éclairées avec les aspects suivants:

• En choisissant de ne pas s’engager dans une activité sexuelle.

• En utilisant un préservatif à chaque fois qu’on engage une activités sexuelle.

• En ayant des relations monogamiques et en utilisant le condom à chaque relation sexuelle.

• En évitant l’utilisation illicite et illégale de drogues

Dépistage
La connaissance de son statut sérologique est un facteur clé dans la lutte contre la propagation de l’épidémie du VIH/SIDA. Le dépistage permet à l’individu de prendre le contrôle de sa santé, quelque soit son statut. Le dépistage donne le pouvoir, l’éducation par les conseillers et médecins, aussi bien que la motivation de faire des choix informés de santé sexuelle à long terme.

Cependant, la probabilité de dépistage a aussi des ramifications liées à la stigmatisation et la discrimination présentes à travers la région en plus de la confidentialité à l’accès des tests de dépistage et des soins.

THÈME CRÉATIF

Le principal message de la campagne est de promouvoir l’action individuelle face à l’épidémie dans le but de réduire la propagation du VIH à travers la région- en mettant l’emphase sur le rôle prépondérant de chacun dans la lutte contre le VIH/SIDA. Ceci inclut des actions en tant qu’ individus (d’être informés, de retarder le sexe, limiter les partenaires, se protéger s’il y a activité sexuelle, se faire dépister), en tant que familles (parler du VIH/SIDA avec les enfants), et sur le plan communautaire (supporter les programmes de VIH/SIDA). Le but est de présenter une campagne qui souligne les actions concrètes que les individus peuvent mener pour prévenir la propagation du VIH/SIDA dans le contexte d’un plus grand mouvement dans la région, par exemple en avançant l’hypothèse d’une génération préservée du VIH à laquelle Vous pouvez appartenir.

Le projet rend apte à agir et est orienté vers l’action. Il fait appel à un sens d’habileté à provoquer un changement au niveau individuel bien qu’étant capable de faire partie d’un plus large mouvement.

AN’N VIV: LANMOU. PWOTEKSYON. RESPÈ.

La campagne AN’N VIV a été développée par le PMDC/CECOSIDA avec le soutien d’un conseil consultatif régional d’experts des médias et du secteur du VIH/SIDA. C’est la première campagne médiatique à toucher la Caraïbe toute entière et qui inclut des annonces de services publics (ASP’s) de radio et de television, des programmes avec des droits de diffusion gratuite, et des matériels d’information que les diffuseurs membres du PMDC/CECOSIDA peuvent utiliser dans leurs activités communautaires. Mettant l’emphase sur l’action personnelle, AN’N VIV relie les gens à travers un unique message d’espoir et de possibilités et inspire tout un chacun à voir en soi-même son pouvoir personnel pour combattre l’expansion du VIH/SIDA. AN’N VIV commence avec vous-même!

AN’N VIV SIGNIFIE:

Chercher à savoir: S’informer

Se protéger: Se protéger et protéger les autres en utilisant un condom à chaque relation sexuelle, avoir des relations monogamiques et limiter le nombre de ses partenaires sexuels.

Se faire tester: la seule façon de connaitre son statut avec certitude est de faire le test de VIH.

Communiquer: parler avec ses partenaires, amis et famille du VIH/SIDA

Passer à l’action: S’engager dans sa communauté

Respect: Ne pas stigmatiser ni discriminer

Lanmou.
S’aimer et aimer les autres sont les messages-clés de cette campagne. L’amour de soi et des autres signifie se protéger et protéger les autres. L’amour de soi et des autres signifie se faire tester et demander à ses partenaires de faire pareil. L’amour de soi et des autres signifie respecter les autres et se retenir de discriminer et de stigmatiser. Parler ouvertement, passer à l’action et se mobiliser en s’ aimant, en aimant son partenaire, sa famille ses enfants, sa communauté et ses amis.

Pwoteksyon.
La protection est de connaître ses choix et de prendre des décisions éduquées. Il y a plusieurs moyens pour les gens de se protéger contre l’infection:

- Choisir de retarder l’activité sexuelle.
- Utiliser un condom pour chaque activité sexuelle.
- Avoir un seul partenaire et utiliser des préservatifs
- Eviter l’utilisation de drogues injectables.

Se protéger signifie aussi faire le test du VIH périodiquement. La connaissance de son statut aide à faire des choix de santé sexuelle informés. Le test de dépistage rend les individus aptes à contrôler leur santé, quelque soit leur statut. Si l’on est testé positif, on peut trouver les soins nécessaires et protéger son partenaire.

Respè.
Combattre la stigmatisation et la discrimination sont des points cruciaux dans la réduction de l’épidémie dans la Caraïbe. Des normes sociales généralement admises ont un impact sur la prévention et le traitement du VIH.

En combattant la stigmatisation et la discrimination, on peut:

- Encourager la population à faire le test du VIH.
- Aider la population vivant avec le VIH/SIDA à révéler leur statut, chercher les soins nécessaires, et vivre dans une communauté qui les supporte.
- Motiver la population à se protéger en utilisant des préservatifs pendant le rapport sexuel sans peur de rejet par leur partenaire.
- Changer les attitudes et peurs sur l’achat des condoms dans les pharmacies et boutiques de la communauté. Encourager les jeunes à parler du VIH/SIDA avec leurs pairs, parents ou professeurs.
- Faire comprendre aux jeunes que le VIH peut toucher tout le monde et qu’ils peuvent prévenir l’infection en prenant des décisions responsables.

En Vivant pleinement et en travaillant à aimer, protéger et respecter nous pouvons sauver des vies et changer des vies. Tout commence avec vous.









Members